[TEST] – Marooners, un party game qui switch sur Switch.

Titre – Marooners

Plateformes – Nintendo Switch, Xbox One, PS4 et Steam

Prix – 12.99€

 

Un nouveau jeu indépendant est aujourd’hui sorti sur Nintendo Switch, j’ai nommé Marooners. Ce petit jeu de type party game, sorti initialement en 2016 sur la plateforme Steam puis en février 2018 sur les autres consoles n’arrive que maintenant sur la console hybride de Nintendo. L’objectif des joueurs ? Récupérer un maximum de trésor et de pièce d’or lors des mini-jeux dans la seule perspective de terminer premier ! Un objectif bien semblable à l’ensemble des jeux du genre, même si Marooners comprend quelques petites subtilités sympathiques qui pourront vous plaire…pendant quelques instants ! Les présentations sont faites, dirigeons-nous vers le vif du sujet : que vaut ce jeu développé par le studio M2H une fois en main ? C’est parti !

 

LE CHAOS S’INVITE SUR VOS CONSOLES

 

Marooners, jeu développé par le studio indépendant Néerlandais M2H n’est pas un party game similaire aux autres jeux du genre, et la description du jeu lui-même nous donne la couleur. Nous pouvons ainsi lire sur la description officielle présente sur le site de Nintendo que Marooners est « Le jeu de société multijoueur le plus chaotique de la planète » ! Mais chaotique dans quel sens me direz-vous ? Et bien sur plusieurs aspects à vrai dire. Comme pour les jeux du genre (nous pouvons par exemple citer la série Mario Party), Marooners est un jeu s’articulant autour d’une multitude de mini-jeux. Deux modes de jeux s’offriront à vous, qui sont disponibles en ligne ou en local : le mode groupe, et le mode arène. Dans le premier, joueurs et joueuses s’affronteront sur diverses cartes pour récupérer plus de trésors que les autres. Il n’en est rien dans le second. Le mode arène change totalement de registre et vous opposera aux autres joueurs de manière plus…brutale. Récupérez des power-up et assommez ou explosez vos adversaires ! Il est bien évidemment possible de mélanger ces deux types de parties afin de jouer aléatoirement à des parties en mode arène et en mode groupe. Ces petites expériences au sein du jeu donnent lieu à de véritables duels entre vous et les autres joueurs : récolter un maximum de pièces et de trésor, survivre jusqu’à être le seul joueur encore en jeu… Bref des choses plutôt normales jusque-là.

 

La particularité du jeu, ce qui le différencie des autres jeux du genre, est justement cet aspect chaotique dont nous parle le développeur. Les joueurs auront en effet le choix entre deux modes changements lors des parties : le mode linéaire, dans lequel vos parties se dérouleront normalement, jusqu’à ce que l’objectif soit atteint, et le mode chaotique, qui représente la seule véritable particularité dont peu se venter le titre. Ce mode vous plongera dans une série de défis, qui changeront sans crier gare aux moments les plus inopportuns : une pièce vous a fait de l’œil ? Empressez-vous d’aller la récupérer et… Oups, le niveau change et l’objectif également ! Une situation qui demandera une bonne capacité d’adaptation et des nerfs d’aciers. Cette particularité, bien qu’un peu frustrante dans certains cas, est un réel atout pour Marooners. Il s’agit d’un ajout plutôt original et drôle, mais il ne permet pas de corriger l’un des plus gros défauts du titre : son manque de contenu.

 

 

UN CONTENU SYMPATHIQUE, MAIS BEAUCOUP TROP LEGER

 

Raah quel dommage ! Marooners avait de l’idée dans son concept, mais cela est rapidement gâché par le manque de contenu flagrant du titre. Un défaut qui n’est pas vraiment acceptable dans un party game, genre qui puise toute sa force dans la diversité, la qualité et la quantité de mini-jeux qu’il a à offrir. Mais est-ce réellement dramatique Yesod ? Eh bien oui… Le jeu dispose d’environ 25 mini-jeux, qui se terminent tous en seulement quelques secondes : chasser vos ennemis sans vous faire écraser par un mécanisme qui vous tombe dessus sans prévenir, courir et fuir une boule géante à la Indiana Jones, creuser des galeries et récupérer des gemmes dans le mini-jeux Mine du chaos, ou encore bondir de nénuphar en nénuphar pour survivre plus longtemps que les autres dans Chute de fleurs… Les parties, qui sont généralement composées de 6 mini-jeux, se terminent ainsi en moins de 5 minutes.

 

Une durée qui, en plus d’être très légère, crée un sentiment de lassitude extrême lorsqu’on se rend compte qu’on fini par tourner en rond. Le développeur doit en être conscient et a proposé plusieurs alternatives et autres fonctionnalités dédiées à contourner ce problème. Mais est-ce que cela est vraiment suffisant…

 

 

DES ITEMS ET PERSONNAGES DEBLOCABLES POUR COMBLER CE VIDE… OU DU MOINS ESSAYER.

 

Le développeur néerlandais a pensé à un système de niveau vous permettant de débloquer de nouveaux personnages et de nouvelles armes. Ces niveaux sont obtenables en jouant des parties. Plus vous récupérerez de pièces, plus vous gagnerez de l’expérience. Un système assez simple qui vous garantira de gagner des level assez rapidement au fil de vos parties. Chaque niveau vous offrira un nouveau personnage ou une nouvelle arme. Si cette dernière catégorie est bien fournie et vous donnera l’embarras du choix quant à la manière de frapper vos adversaires, la première catégorie vous proposera un choix relativement maigre… Seulement 8 personnages, allant du viking à l’eskimo en passant par un sosie de notre Daisy internationale. Un choix purement cosmétique, qui n’apportera hélas rien à votre expérience de jeu. Un détail loupé, qui encore une fois est assez dommage au vu du concept très sympathique de Marooners.

 

Le jeu propose enfin une petite liste de succès à collectionner, par exemple celui de jouer 50 parties en multijoueur ou en local. Une manière assez maladroite pour augmenter artificiellement la durée de vie du titre qui, comme vous l’aurez compris, est extrêmement faible (pas plus d’une heure en solitaire, peut-être un peu plus si vous pouvez compter sur vos amis ou sur votre famille lors de soirées).

 

Synthèse

Titre du jeu: Marooners

Description du jeu: Le jeu de société multijoueur le plus chaotique de la planète! La folie des jeux de société! Jouez à un mélange sauvage de jeux amusants pendant que l'action bascule régulièrement entre les jeux. Pouvez-vous gérer le chaos ? Rejoignez vos amis sur le canapé et en ligne tout en riant sadiquement de leur malheur, ou revenez les hanter si vous mourez. Courez, sautez et giflez votre chemin vers la victoire!

43%
43 sur 100 1 note
  • Originalité - 75%
    75%
  • Gameplay - 55%
    55%
  • Graphismes - 45%
    45%
  • Variété de mini-jeux - 25%
    25%
  • Durée de vie - 15%
    15%

MAIS DUCOUP, EST-CE QUE LE CHAOS JUSTIFIERAIT L'ACHAT ?

Outre l’originalité de son mode de changement chaotique, Marooners, qui est pour rappel disponible au prix de 12.99€, n’a malheureusement pas grand-chose d’autre pour lui. Un jeu sympathique sur l’instant T, qui devient rapidement lassant. Les défauts qui étaient légèrement camouflés par le système de switch reviennent tous à la surface en seulement quelques dizaines de minutes de jeu : une variété de mini-jeux beaucoup trop faibles, (frisant parfois le cliché du genre), des graphismes qui ne sont certes pas horribles, mais qui n’émerveillent pas non plus, des musiques un peu trop répétitives, des IA un peu débiles qui se suicideront régulièrement rendant cette option un peu inutile… Bref, l’achat est à mes yeux justifié dans un cas : une promotion. Car je préfère être honnête avec vous : Marooners ne vaut pas 12.99€. C’est un jeu sympathique, mais ce prix est celui de réelles perles indépendantes… Le choix est donc rapide !

Envoi
Note des joueurs
67.62% (34 votes)

Les +

– Un jeu sympathique qui se base sur une mécanique originale
– Des items déblocables assez nombreux, bien qu’anecdotiques
– Un jeu en local qui fonctionne plutôt bien
– Une bonne maniabilité

Les -

– Un nombre de mini-jeux bien trop insuffisant.
– Une durée de vie BEAUCOUP trop faible.
– Des parties trop courtes qui deviennent fatalement très répétitives.
– Une IA un peu trop débile.

VOS COMMENTAIRES

Répondre à %s

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.