[TEST] Mario+The Lapins Crétins: Kingdom Battle

Focus sur > Mario+The Lapins Crétins: Kingdom Battle

SYNOPSIS

 

Pas bien besoin d’être un génie pour comprendre de quoi il en ressort à la vue de la couverture du jeu: Mario, des lapins crétins, des flingues!

Si vous avez lu le mot “flingue” avec la voix de Marcus de Borderland, alors vous êtes déjà dans l’ambiance !

En effet, le scénario est assez simpliste, mais toutefois bien trouvé: Une scientifique (ça part toujours de là, les situations foireuses) geek du monde de Nintendo élabore un super casque VR qui a la capacité de fusionner 2 objets/organismes pour en faire un seul.
Pendant que notre chère génie profite d’une pause AFK, les lapins débarquent dans leur machine à laver spatio-temporel, ce qui suit le lore de la série, et commencent à faire ce qu’ils font de mieux: n’importe quoi. Lorsque l’un d’entre eux équipe le casque de superfusion, le malheureux créé par accident un Rift spatio temporel avec comme base le monde de Mario et entraîne sa joyeuse bande de Ruffian avec lui… C’est là que l’intrigue s’installe. 

 

 

Le chaos survient au royaume champignon, tout est chamboulé, et mario, aidé de  peach_lapin et luigi_lapin, en qualitée de héros étranges, s’en vont remettre un peu d’ordre dans le pays!

 

GAMEPLAY

 

Un des points forts de Mario+The Lapins Crétins: Kingdom Battle, et d’avoir réussi un compromis entre l’exploration et la résolution d’énigmes propres à l’univers de mario, et, un autre style de jeux: les batailles tactiques.

En effet, on alterne donc les phases d’aventures avec des batailles du style Fire Emblem ou, même si les actions sont assez limitées, à savoir: tirer/ se déplacer/ utiliser les pouvoirs spéciaux, arrivent à rendre une jouabilité fluide et faire travailler l’esprit tactique grâce à la versatilité desdites actions.

Ici, il n’est nul question de charger dans le tas et de frapper comme un sourd, on ne joue pas à Zelda après tout; il faudra se positionner de façon à anticiper vos prochains mouvements, protéger vos PV et simultanément, avoir les hordes d’ennemis à porté de tirs, que ce soit avec votre arme principale ou secondaire.

 

 

Additionnellement, vous aurez des pouvoirs spéciaux de divers types: Healing/ Barrière de protection/ Attirer les ennemies ou les repousser/ Se déplacer plus vite/ Attaques d’opportunité, etc.

Les ennemies sont nombreux et de styles variés avec diverses actions propres qui complexifient les stratégies. De votre côté, le choix des armes est assez florissant et vous ne serez pas en reste sur la capacité à exploser tout ce qui passe.

Les phases d’aventure, quant à elles, bien qu’étonnamment linéaire aux premier abord, offrent un univers riche en gags, caméos et surtout en colorimétrie, on reconnaîtra d’ailleurs ici la signature d’Ubisoft et le rappel au monde chromatique de Rayman, premier du nom.

 

 

On notera, au final, de nombreuses énigmes, à difficultés exponentielles, mais qui au final ne demanderont pas plus de 15 minutes pour les plus compliquées à être résolues, bien souvent des puzzles ou des recherches d’interrupteurs pour ouvrir les portes associées.

 

DUREE DE VIE

 

D’un point de vu très subjectif, et c’est presque son plus gros défaut: le jeu est court.

IL n’y a que 4 mondes sur le jeu: La plaine fleurie, Le désert gelé, La ville fantôme et La fonderie industrielle. Chaque monde se complétant entre 3 et 4H.

Il vous faudra donc 10/15H de jeu pour venir à bout de l’aventure, compter une 30éne d’heures pour le finir à 100% en incluant tous les collectibles, les défis, les scénarios secrets qui sont disponibles une fois un chapitre terminé, à raison de 1 chapitre secret par monde, soit 4.

 

 

Les défis, comme indiqué, demanderont une approche plus poussée au niveau de la réflexion pour les plus tactiques d’entre vous, mais apportent aussi leurs doses de fun.
On peut également trouver un mode COOP sympathique, mais rien qui ne permette de vraiment prolonger l’expérience de jeu.

Si toutefois vous restez sur votre faim comme moi, sachez que le DLC “Donkey kong”, prolongera légèrement votre plaisir de jeux, même si cela reste cher pour le peu d’heures qu’il apporte mais néanmoins très sympathique: comptez une 20éne d‘euros.

 

Synthèse

Titre du jeu: Mario+Lapins Crétins Kingdom Battle

Description du jeu: Deux mondes se rencontrent dans Mario + The Lapins Crétins™ Kingdom Battle, un jeu de stratégie et d'aventure déjanté en exclusivité sur Nintendo Switch. Formez l'équipe de héros la plus improbable qui soit pour rétablir la paix au Royaume Champignon où vous allez parcourir quatre mondes perturbés, participer à des batailles dynamiques au tour par tour, résoudre des énigmes et combattre toutes sortes d'ennemis imprévisibles.

Conclusion

Mario+The Lapins Crétins: Kingdom Battle est un bon jeu, je ne regrette pas de l’avoir acheté (à-50% sur le Nintendo Store), j’ai pris du plaisir à le terminer à 100% en un peu moins d’une semaine et ai acheté le DLC car le jeu de base en valais tout de même la chandelle et que j’étais un peu resté sur ma faim au niveau du scénario. Un jeu qui s’intègre parfaitement dans l’Univers Nintendo à l’heure des CrossOver. Allez-y, tranche de rire garantie!

 

Playomètre:

 

===[ ❤ Public: ]===

☐ Enfants    ☑ Tout le Monde    ☐ Casuals ☐ PGM

 

===[ 🌞 Graphiques: ]===

☐ Poubelle    ☐ Vraiment mauvais    ☐ Mauvais    ☐ RAS    ☐ Bon     ☑ Magnifique   ☐ Chef-d’Oeuvre

 

===[ 💶 Qualitée/Prix ]===

☐ Ne faites pas ça    ☐ Faites vous rembourser    ☐ Normal     ☑ Attendez les Soldes    ☐ Plein pot

 

===[ 😈 Difficulté: ]===

☐ Avec des moufles    ☐ Facile ☑ Facile à apprendre / Moins à maîtriser     ☐ Chaud ☐ Dark Souls

 

===[ 🕜 Durée de jeu ]===

☐ Très court( 0 – 10 heures)    ☑ Court ( 10 – 30 heures) ☐ Classique ( 30 – 50 hours)  ☐ Long ( 50+ heures)    ☐ Infinie

 

===[ 🌈 Histoire ]===

☐ Aucune    ☐ Toujours mieux que Twilight    ☑ Classique ☐ Bonne ☐ Fantastique

 

===[ 💀 Bugs ]===

☐ Le jeu lui-même est un Bug    ☐ Les Bugs détruisent le jeu ☐ Un Paquet de Bugs    ☑ Quelques Bugs    ☐ Exploit ☐ Aucun

 

===[ ✨ Autres: ]===

Multijoueur: Oui, en mode Coop

Solo: Oui

 

Envoi
Note des joueurs
85% (6 votes)
0%
Avis, évaluations et témoignages 0% (0 %s Avis)

Les +

 

  • Le jeu est beau : N’y allons pas par quatre chemins, les graphismes et la colorimétrie sont plaisants à l’oeil.
  • Le concept est sympa : On obtient un mariage d’univers Ubisoft/Nintendo réussi haut la main.
  • Les références sont nombreuses : Qu’il s’agisse de gag ou de culture générale, rétro gaming, tous les âges y trouveront leur compte.
  • La trame est immersive: Le suspens est entretenu comme il se doit et on a du mal à décrocher.
  • Le jeu est solo offline: Pratique en mode portable et a petite dose.

Les -

 

  • Le jeu est court: 2/3 mondes en plus n’auraient pas été exagérés pour le prix.
  • Des bugs de Textures: Au secours !!! A partir du monde 3, chapitre 6, des bugs de textures sont causés par des murs qui forment un labyrinthe. A partir de ce moment, des textures s’affichent et clignotent sur l’écran, pourrissant largement l’expérience et faisant même parfois planter le jeu. Un court et mauvais moment à passer, gros point noir de ce titre !
  • Des scènes/gag sont un peu redondantes: Venant d’une licence lapins crétins, les plus habitués ne seront pas surpris, mais cela en lassera d’autres.
VOS COMMENTAIRES

Répondre à %s

Envoi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Postuler

Vous pouvez aussi le faire directement sur notre mail: [email protected]